Découvrez nos partenaires à travers le monde.

partenaires afrique rdc mali gabon camerounsoutien association asie droits humainsassociations partenaire europe est ukrainepartenaire amerique latinepartenaire liban israel palestine moyen orient

ALCR - Association de Lutte contre les Crimes Rituels

ALCRVille : Libreville

Création : 2005

Problématique locale : Les « crimes rituels », qui sont des assassinats où le corps est retrouvé mutilé, se pratiquent pour obtenir le succès d’une entreprise, une promotion dans la vie politique ou une haute fonction publique. L'assassin et le commanditaire sont très rarement arrêtés. Différentes contraintes bloquent l'action judicaire : menaces et pressions contre les familles, corruption des agents de l’Etat, coût trop élevé des procédures ou des autopsies...

Lire la suite...

La Voix des Oubliés (LVO)

VDO logoPays : Gabon

Ville : Port Gentil

Création : 2010

Problématique locale : Le Gabon dispose de peu de centres de détention et leur capacité est réduite. Les centres existants sont massivement surpeuplés. L’abus de droit est régulièrement dénoncé au Gabon. En effet, des citoyens peuvent être déférés sur la base d’un simple procès-verbal de l’officier de police judiciaire. La détention provisoire peut être prolongée par le juge d'instruction ; toutefois, les tribunaux étant surchargés et l’appareil judiciaire peu efficace, la détention provisoire prolongée est commune. Environ un tiers des détenus dans les 9 prisons du pays sont en attente de procès, cette détention provisoire durant parfois jusqu’à trois ans. L’assistance judiciaire des prévenus indigents est prévue par une loi de 1982 et un décret de 2012. Elle est cependant sans effet car les personnes démunies méconnaissent le droit applicable et rencontrent des difficultés financières pour faire face aux coûts réels de la justice gabonaise.

Lire la suite...

ROPAGA

ropaga

Pays : Gabon

Ville : Libreville

Création : 2014

Problématique locale : Le ROPAGA (Réseau des Organisations et des Projets Associatifs du Gabon) a répertorié plus de 1750 associations qui évoluent dans un contexte national peu favorable. Depuis sa création en 2014, le ROPAGA œuvre pour l’amélioration de l’environnement des associations. Il souhaite l’existence de mesures de soutien pour les associations et la levée des obstacles à barrières légales à la création, au fonctionnement et au financement des associations. Il souhaite, par ailleurs, la fin des lourdeurs administratives ainsi que des mécanismes de vérification inappropriés, telle que l’enquête de moralité, qui entrave fortement au droit d’association. Les préoccupations du ROPAGA rejoignent donc assez naturellement celles de la plupart des partenaires au développement impliqués dans le pays.

Lire la suite...

Samba Mwanas

 

Samba Mwanas news logo2

Pays : Gabon

Ville : Libreville

Création : 2010

Problématique locale : Il ressort d’une étude publiée en 2011 par l’Observatoire gabonais des droits de l’enfant que 77 % des enfants sont victimes de violences physiques, psychologiques, morales ou sexuelles. 40,6 % des cas de violences s’exercent dans un contexte familial, 32,4 % dans la communauté, 12,9 % à l’école, 1,4 % au sein de l’appareil judiciaire et 0,2 % dans les structures d’accueil des enfants en difficulté.

Lire la suite...

SIFOS

SIFOS logo

Ville : Libreville

Création : 2000

Problématique locale : Originellement organisée à partir du Bénin et du Togo, la traite s’est élargie à la plupart des pays de la sous-région (Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Ghana, Mali et Nigéria). Les tuteurs-exploiteurs sont souvent des étrangers qui emploient des enfants de leur pays d’origine.

Le nombre d’enfants victimes de la traite présents sur le territoire gabonais est évidemment mal connu, les estimations variant entre 3 000 et 45 000 enfants. Chaque année, des centaines d’enfants sont envoyés illégalement au Gabon pour y travailler, principalement dans le commerce ou l’emploi domestique. Ces mineurs exploités à des fins économiques subissent souvent d’autres formes de violence, voire des abus sexuels de la part du père de la famille d’accueil.

Lire la suite...

ADHUC - Association pour les Droits de l’Homme dans l’Univers Carcéral

ADHUC logoVille : Brazzaville. L’association dispose de 6 antennes régionales.

Création : 1995

Problématique locale :La situation dans les prisons bafoue les droits les plus élémentaires des détenus et spécifiquement de la minorité pygmée. Les conditions matérielles de détention portent atteinte à la dignité humaine et certains détenus sont abusivement arrêtés ou maintenus en détention après avoir purgé leur peine. Problématique grandissante : l’afflux des réfugiés et des demandeurs d’asile entraîne une précarisation de leurs droits dans un contexte de montée de la xénophobie à Brazzaville. En 2015, Le Congo a accueilli 49 430  réfugiés et demandeurs d'asile, principalement originaires  de la RDC  (18  800 personnes). Ces derniers sont victimes d’arrestation et de détention arbitraire, d’actes de torture, de traitements inhumains, de discriminations et de racket. Ces exactions sont  commises  par  des  agents  de  la  force  publique  et  certains  citoyens  congolais.  

Lire la suite...