Mauritanie : Biram et Brahim enfin libres !

IRA Mauritanie

Biram Dah Abeid et Brahim Ould Bilal, militants anti-esclavagistes mauritaniens soutenus par notre Fonds d’urgence pour les défenseurs, ont été remis en liberté suite à un arrêt de la Cour Suprême le 17 mai. Arrêtés en novembre 2014 alors qu’ils participaient à une manifestation pacifique pour dénoncer les conséquences de l’esclavage dans la région de Rosso, le président et vice-président du mouvement IRA-Mauritanie avaient été condamnés à deux ans de prison ferme.

Lire la suite...

Lettre ouverte à M. Laurent WAUQUIEZ - Président de Région

Pourquoi la Région Auvergne Rhône-Alpes doit-elle maintenir une politique ambitieuse de coopération et de solidarité internationale ?

Monsieur le Président,

Depuis sa création, la Région Rhône-Alpes a toujours été active dans le domaine de la solidarité internationale et de la coopération au développement. Elle était encore il y a peu la 2ème région française en termes d’engagements financiers. Or l’exécutif de la nouvelle Région que vous présidez vient de réduire ce budget de plus de 50% ! Il est légitime pour un nouvel exécutif d’affirmer ses choix et de les traduire dans les politiques publiques, mais les décisions prises depuis janvier, sans évaluation préalable des actions appuyées et sans dialogue aucun avec les acteurs concernés, sont brutales sur la forme et lourdes de conséquences sur le fond.

Lire la suite...

Appel urgent : arrestation de plusieurs défenseurs des droits humains, tous membres de l'IRA-Mauritanie

Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) a été informé par des sources fiables de la récente arrestation de plusieurs défenseurs des droits humains, tous membres de l’organisation anti-esclavagiste Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitioniste (IRA-Mauritanie).

Selon les informations reçues, suite à une manifestation organisée le 29 juin 2016, de nombreux membres de l’IRA, des leaders aussi bien que des militants de base, ont été arrêtés arbitrairement. AEDH dénonce l’arrestation de Mr Diop Amadou Tidjane, vice-président de l'IRA, de Mr Abdallahi Maatalla Seck, Coordinateur de la section de l’IRA à Sebkha, de Mr Balla Touré, secrétaire aux relations extérieures, de Mr Khatri Rahel Mbareck, coordinateur du comité de la paix, de Hamady Lehbouss conseiller du président de l’IRA Mauritanie, de Ahmed Hamdy trésorier de l’organisation, et de messieurs Moussa Birame et Jemal Beylil, militants.

Lire la suite...

Pétition en faveur des défenseurs des droits de l’homme en Israël

Pétition

AEDH a signé la pétition de la Ligue des Droits de l'Homme demandant aux dirigeants français et européens de faire pression sur le gouvernement israélien afin de mettre fin aux attaques et menaces à l’encontre des défenseurs des droits de l'Homme ; et en particulier à la loi sur la transparence qui sera définitivement voté à la Knesset en début de semaine prochaine. Il est donc urgent d’agir : signez et partagez la pétition autour de vous !

Lire la suite...

Résister : leçon colombienne

Colombie Sembrar

L’association colombienne Sembrar est soutenue par AEDH depuis presque 20 ans et par la Fondation pour les Droits Humains depuis deux ans. Depuis 2011, notre organisation appuie les actions menées par Sembrar dans le Sud du département du Bolivar, une région oubliée du monde où les populations locales, qui vivent de la terre, de la pêche et de la petite exploitation des mines d'or, sont confrontées à la fois à la violence armée (entre guérilla, groupes paramilitaires et armée colombienne) et sociale (confiscation de l'eau par les grandes exploitations de palme, détérioration de l’environnement par les entreprises minières illégales). Jean-Pierre Aldeguer, qui s’est rendu en mars dans le Sud du Bolivar en compagnie de membres de Sembrar, témoigne des réalités vécues par la population.

Lire la suite...

Colombie : les accords de paix en marche

FARC Cessez le feu

Mercredi 23 juin 2016 à La Havane, le gouvernement colombien et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont annoncé un accord sur un prochain « cessez-le-feu bilatéral et définitif ». Nouvelle avancée majeure dans la résolution du conflit, il ouvre la voie à la signature d’un accord de paix, négocié entre les deux parties depuis novembre 2012.

Lire la suite...