RDC : Projet DECLIK - Soutenir les efforts de la société civile

 Projet DECLIK

L’interminable guerre qui a émaillé l’Est de la République Démocratique du Congo depuis plus de vingt ans a engendré une très forte déstructuration des liens sociaux. Alors que les stigmates du conflit sont omniprésents, la société civile congolaise apparaît comme un acteur indispensable à la construction de la paix et au renforcement de l’Etat de droit. Dans ce contexte, le projet DECLIK (Développer et Conforter les Initiatives des défenseurs des droits de l’Homme dans les Kivu), coordonné par Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme avec le soutien de l’Union européenne, de la Fondation NED et de l’Ambassade de France en RDC, porte une attention particulière aux actions mises en œuvre par des associations locales.

Lire la suite...

2013 : un panorama des partenaires d’AEDH

carte monde partenaires dec2013Les statuts d’Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme précisent qu’un des principaux moyens que s’est donné notre organisation promouvoir partout dans le monde le respect des droits humains et des libertés fondamentales est de « favorise l’essor et le développement d’Organisations Non-Gouvernementales et de groupes d’actions locaux, qui agissent en première ligne pour la défense et la promotion des droits civils et politiques, comme des droits économiques et sociaux et culturels ».

Lire la suite...

Exposition FAM : visitez l'exposition en ligne !

AEDH a coordonné entre 2010 et 2012 le programme FAM (Former et Agir en Mauritanie pour la défense des droits des femmes).

Ce programme a été mis en œuvre en partenariat avec trois associations mauritaniennes : AFCF (Association des Femmes Chefs de Famille), AMDH (Association Mauritanienne des Droits de l’Homme) et SOS-Esclaves. Le programme FAM a reçu le soutien de l’Union européenne et du CCFD-Terre Solidaire.

Cette exposition photographique témoigne du quotidien des femmes mauritaniennes mais aussi de leur mobilisation pour la conquête de leurs droits fondamentaux et le respect de leur dignité.

Lire la suite...

Nava Jyothi - Inde du Sud Les femmes « intouchables » s'organisent !

Nava Jyothi

A l’occasion d’une interview à la BBC en août dernier, Romilla Thapar, l’une des historiennes de l’Inde les plus respectées, déplorait le sort des femmes indiennes en faisant notamment référence aux affaires de viols qui ont défrayées la chronique depuis le début de l’année. Les violences faites aux femmes traversent l’histoire de l’Inde, du lointain passé jusqu’à l’époque actuelle. Pour que le présent soit moins cruel aux femmes indiennes, et particulièrement aux plus démunies d’entre elles, et pour préparer un avenir meilleur, de nombreux acteurs de la société civile se mobilisent. C’est notamment le cas de FEDINA, une organisation indienne qui coordonne depuis 1996 un réseau d’associations dont fait partie Nava Jyothi, partenaire d’AEDH depuis 2009.

Lire la suite...

2012 : une année d'activité intense pour le Fonds d'Urgence !

Fonds d'Urgence 2012

Le bilan 2012 de notre Fonds d’urgence pour les Défenseurs des droits de l’Homme en danger révèle un fort accroissement de son activité : soixante-neuf défenseurs ont bénéficié de son soutien – soit vingt-neuf de plus qu'en 2011 – pour un montant total de l'aide accordée de plus de 93 000 euros, le triple de celui de 2011.

Lire la suite...

Le jugement de Hissène Habré, c'est MAINTENANT !

Jugement Hissène Habré

Le 8 février 2013, les Chambres Africaines Extraordinaires, créées tout exprès pour juger Hissène Habré, ont été inaugurées au Palais de Justice de Dakar. Le 26 octobre 2000, à Dakar, nous avions accompagné 17 victimes de Habré venues déposer plainte contre leur tortionnaire.

Lire la suite...