Mouvement « Tournons la page ! » : défendre et promouvoir la démocratie en Afrique

 mcQXIoks 400x400

Le 15 octobre 2014, « Tournons la page ! », cet appel de militants et d’intellectuels d'Afrique et d’Europe, résonnait comme un cri de ralliement et de dénonciation.

Malgré la vague de démocratisation des années 1990, les régimes autoritaires se perpétuent en Afrique, notamment francophone.

Des élections régulières et la mise en place de nombreuses institutions de contrôle ne font que masquer un sentiment général : la pratique démocratique n'a pas porté ses fruits. Au Gabon et au Togo, plus de 80 % de la population n’a connu qu’une seule famille au pouvoir. Au Tchad et au Congo-Brazzaville, les militaires arrivés au pouvoir par les armes, Idriss Deby et Denis Sassou Nguesso, totalisent à eux deux 63 ans de règne sans partage.

Face à l’ampleur du combat à mener pour promouvoir la démocratie dans des contextes aussi fermés et répressifs, les membres de Tournons la page (TLP) construisent des stratégies nationales et internationales qui mêlent interpellation politique, mobilisation citoyenne, renforcement des capacités et protection des membres. En cinq ans d’existence, Tournons la page est passé d’une campagne informelle à un mouvement structuré au sein duquel la solidarité et l’entraide sont centrales, surtout lorsque les membres sont menacés ou arrêtés.

Au sein du collectif et en tant que membre fondateur, Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) contribue grandement, aux côtés de la Coordination Internationale hébergée

par le Secours Catholique, à défendre les militants en danger et à accompagner les actions de promotion des droits humains dans les huit pays où TLP est représentée (Burundi, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Gabon, Niger, République Démocratique du Congo et Tchad). À ce titre, AEDH a participé à la première Assemblée Générale Internationale de Tournons la page qui s’est déroulée du 1 au 5 juillet 2019 à Niamey au Niger.

Alors que des élections se profilent en 2020 au Burundi, en Côte d’Ivoire, en Guinée et  au Togo et en 2021 au Congo-Brazzaville et au Niger ; le mouvement Tournons la page est déterminé à poursuivre son travail de sensibilisation des populations et des décideurs pour que ces scrutins se passent dans le calme et la transparence, tout en permettant, peut-être, des passations pacifiques du pouvoir, étape première de  toute  transition  démocratique  durable.


                 


Laurent Duarte Coordinateur International de TLP

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn