Burundi : torture à grande échelle

2016 10 Torture Burundi

Le Burundi est plongé depuis avril 2015 dans une crise politique grave ayant entraîné des vagues d’arrestations et de détentions arbitraires ainsi que l’usage de la torture à grande échelle. AEDH vient de nouer un nouveau partenariat avec l’organisation Solidarité d’action pour la paix / Grands Lacs (SAP-GL) afin d’apporter, à Bujumbura, une aide directe aux victimes de torture.

Depuis le début de la crise, le pays a connu des manifestations populaires violemment réprimées, un exode massif, une tentative de coup d’Etat avortée (en mai 2015) et la réélection pour un troisième mandat du président de la République Pierre Nkurunziza (en juillet 2015). Les partis d’opposition, la société civile et une partie de la communauté internationale ont dénoncé à juste titre un coup d’Etat constitutionnel car la réélection pour un 3ème mandat est manifestement contraire aux accords de paix d’Arusha et à la Constitution, qui interdisent l’exercice de plus de deux mandats présidentiels.

Les enquêtes de plusieurs organisations internationales et burundaises concordent sur le fait que les actes de torture contre les opposants présumés au régime se sont intensifiés et sont devenus de plus en plus cruels. Dès le mois d’avril 2016, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme a fait état d’au moins 345 cas de torture et mauvais traitements enregistrés depuis le mois de janvier 2016 et près de 600 sur les douze derniers mois. Il évoquait un recours « généralisé » à ces pratiques par des forces de sécurité gouvernementales qui agissent en « totale impunité ».

La société civile est prise pour cible et fait l’objet d’actes de harcèlement, d’intimidation, d’attaques et de meurtres. Des entraves financières ont été érigées par le gouvernement afin de saper le travail des défenseurs des droits de l’Homme et nombreux sont ceux qui ont dû quitter le pays. Malgré ces difficultés, certaines organisations telles que SAP-GL continuent d’agir.

SAP-GL dispose de deux centres de prise en charge des victimes de torture et de violences sexuelles à Bujumbura (Bujumbura Centre et Bujumbura Rural) ainsi que de points focaux dans cinq provinces du pays. L’organisation apporte une assistance médicale, psychologique et socio-thérapeutique, ainsi qu’un appui juridique et judiciaire et une aide à la réinsertion socioprofessionnelle aux victimes qui se présentent dans ses centres d’accueil. Des consultations médicales sont assurées par une équipe mixte de médecins, infirmiers et aides-soignants, et le suivi psychologique est assuré par deux psychologues. L’association est également en lien avec plusieurs avocats pour soutenir les victimes sur le plan juridique et judiciaire, mais très peu de victimes s’engagent dans des procédures judiciaires par crainte de représailles. Au titre de la réinsertion des victimes, SAP-GL propose à des groupes de victimes des petits projets générateurs de revenus (culture, élevage) ou octroie des crédits à titre individuel pour permettre à une victime de développer une activité rémunératrice.

Les victimes de torture, une fois libérées, viennent de leur propre initiative dans les centres de prise en charge. Lorsque cellesci sont encore incarcérées, c’est par des négociations avec la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme du Burundi qu’il est envisageable d’obtenir la libération de certaines victimes, mais cette activité est très risquée dans la période actuelle.

Le projet soutenu par AEDH permettra de poursuivre les consultations médicales, dispenser des soins aux victimes, assurer un suivi psychologique et fournir une assistance juridique lors des négociations de libération des victimes incarcérées. Des visites à domicile seront également réalisées par un psychologue pour faciliter la réinsertion sociale des victimes. Une attention particulière sera apportée à l’insertion professionnelle grâce à l’octroi d’un petit financement pour permettre aux victimes de concrétiser un projet d’activité génératrice de revenus.


Joël Phalip
Chargé de projets

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Toutes les actualités