Lutter pour le changement au prix de sa vie

urgent l 039 opposant luc nkulula mort brule vif 1063948

La communauté des militants congolais et, au-delà, toute la communauté internationale des défenseurs des droits de l'Homme, est endeuillée par la mort de Luc Nkulula, l’un des fondateurs du mouvement citoyen la Lucha (« Lutte pour le Changement ») en République Démocratique du Congo.

Luc Nkulula est décédé dans l'incendie de sa maison, à Goma, dans la nuit du 9 au 10 juin. Une enquête est en cours sur les circonstances du drame mais la plupart des acteurs de la société civile du Nord Kivu sont persuadés de l’origine criminelle de l’incendie. Luc avait 33 ans. Militant infatigable, il avait mis sa vie au service des causes défendues par la Lucha : le respect des droits fondamentaux des Congolais et l’avènement d’un véritable Etat de droit en RDC.

Fondée en 2012 à Goma, la Lucha est présente aujourd’hui sur une grande partie du territoire et constitue une force de mobilisation citoyenne majeure en RDC.

Ses membres, jeunes pour la plupart, n’ont recours qu’à des moyens pacifiques mais sont régulièrement la cible de la répression de l’appareil d’Etat.

Ces dernières années, notre organisation est venue en aide à plusieurs reprises à des militants de la Lucha, dans le cadre de notre Fonds d’urgence pour les défenseurs et du projet RISK.

Avec nos partenaires locaux, nous avons organisé en juin 2017 la mise en sécurité d’un des représentants de la Lucha, gravement menacé par les autorités locales. En novembre 2017 et en janvier 2018, nous avons assisté des membres du mouvement arrêtés et détenus à la prison de Goma, dans des conditions abjectes, après avoir organisé des manifestations pour réclamer des élections libres et démocratiques en RDC. 

Véronique Rouault

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn