Fonds d'urgence : deux défenseurs secourus dans le Sud Kivu

Intervention fonds urgence mise en securite intervention medicaleJustin* et Paul* sont animateurs au sein d’une association qui agit dans la province du Sud Kivu. Alors qu’ils menaient une mission de reporting sur des cas de violations des droits de l’Homme, ils ont été pris en en embuscade et enlevés par huit hommes armés appartenant à la milice Maï-Maï. Les Maï-Maï, groupes armés nationalistes dirigés par des seigneurs de guerre et des chefs locaux, combattent pour le contrôle des territoires et des ressources naturelles. Ils n’hésitent pas à se livrer à de multiples exactions contre les populations locales dans les Kivus, et particulièrement les défenseurs des droits de l’Homme.

Après six jours de séquestration, Justin et Paul ont été finalement libérés par leurs ravisseurs. Les deux défenseurs avaient été gravement torturés et se trouvaient dans un état de santé pitoyable. Leur prise en charge médicale nécessitait des moyens financiers que ni la famille, ni leur association ne pouvaient assumer.

Le Fonds d’urgence d’AEDH est intervenu afin de prendre en charge leurs frais médicaux et leurs frais de subsistance durant toute la durée de leur hospitalisation. Ils sont actuellement en sécurité et bénéficient de soins adaptés.

*Prénoms d’emprunt

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Toutes les actualités