Fonds d'urgence : soutenir et promouvoir les droits des femmes en RDC

Odette Yohali

Odette Yohali est coordinatrice depuis 1996 de l’organisation congolaise AMAKI (« Amkeni Mama Wa Kijiji », littéralement: « Réveillez-vous les mamans du village ! »). L’association, basée dans le Sud Kivu, est notamment active dans la promotion et la défense des droits des femmes.

Le 20 mai 2014, Odette Yohali a tenté d’intervenir auprès du Général Sikatenda, responsable du bataillon basé dans la région, pour dénoncer les exactions des militaires sous ses ordres. Ce dernier a donné l’ordre à ses hommes de lui asséner 50 coups de fouet.

Mme Yohali a perdu connaissance après en avoir subi une trentaine et a été transportée à l’hôpital. Toujours recherchée par le général, qui estimait que la peine n’avait pas été entièrement appliquée, elle a dû quitter précipitamment l’hôpital pour se réfugier dans une localité voisine.

Le Fonds d’urgence a pris en charge les frais de transport pour la délocalisation d’Odette Yohali, ses soins médicaux et son hospitalisation dans une clinique de la région. Odette a pu sortir de la clinique et réintégrer son village d’origine en septembre 2014. Elle a tenu à participer à une confrontation entre des acteurs de la société civile locale et le Général Sikatenda. Grâce aux actions de plaidoyer menées auprès des autorités locales et provinciales, le Général Sikatenda a été muté loin de la région sur laquelle il faisait régner la terreur.

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn