Fonds d'urgence : Défendre les droits des petits paysans Philippins

Nermie Lapatis

Nermie Lapatis appartient à la tribu Matigsalug, population autochtone de l’île de Mindanao. Elle est engagée au sein de l’association Kasama-Bukidnon qui défend les droits des petits paysans, notamment contre les grandes compagnies minières. Le 5 février 201 4, elle se rendait en voiture à une réunion dans une communauté paysanne, en compagnie du président de son association, Julieto Lauron. Le véhicule a été attaqué par des hommes armés à moto qui ont tué Julieto et blessé grièvement Nermie. Les assassins ont pris la fuite. Cette agression s’inscrit dans une longue liste de meurtres de militants luttant pour la reconnaissance des droits des paysans et des communautés aborigènes aux Philippines.

Le Fonds d’urgence est intervenu pour prendre en charge les frais médicaux de Nermie et lui a octroyé une aide de subsistance de trois mois pour permettre sa relocalisation temporaire avec sa famille dans une province voisine. Aujourd’hui rétablie, elle a retrouvé ses fonctions au sein de son association et prend une part active à une campagne de plaidoyer contre les attaques dont font l’objet les défenseurs des droits humains dans la région. Un livre et un documentaire, incluant le témoignage de Nermie Lapatis, ont été réalisés sur le sujet.

Une campagne de crowdfunding est en cours pour soutenir les actions du Fonds d’urgence pour les Défenseurs des droits de l’Homme en danger. Rendez-vous sur notre page HelloAsso !

Visuel crowdfunding site

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Toutes les actualités